Drapeau Gwen ha Du (Le drapeau Breton)

Pourquoi un drapeau breton ?

Le Gwenn ha Du, littéralement « blanc et noir » en breton, est l’étendard symbolique de la Bretagne. Son design et son histoire en font un drapeau particulier et désormais célèbre, que l’on retrouve aux quatre coins du monde. Suivez-nous ! Nous vous expliquons son dessin, son histoire et sa popularité sans cesse grandissante.

Le graphisme du drapeau breton

Concernant la taille du Gwenn ha Du, le rapport entre sa hauteur et sa largeur est de 2/3 : pour une largeur de 3 unités, la hauteur correspondante est de 2 unités. En haut à gauche du drapeau, vous distinguez 11 figures héraldiques, appelées mouchetures d’hermine. De haut en bas, vous en trouvez une rangée de 4, puis une rangée de 3, puis à nouveau une rangée de 4. C’est l’emblème des Ducs de Bretagne. Ces « mouchetures d’hermine » sont en effet souvent qualifiées uniquement d’hermines, par abus de langage. Or, il ne s’agit pas de l’animal en entier, mais bien de mouchetures (taches naturelles sur un animal). Elles font référence au bout de queue noir de l’hermine, dont la particularité est de voir son pelage blanchir en hiver, sauf la queue. En été, le poil de l’animal est marron foncé sur le dos.

Cette cousine de la belette est un symbole fort de la Bretagne : la légende raconte que la duchesse Anne de Bretagne, en se promenant sur ses terres, aperçut une hermine, alors parée de son blanc pelage d’hiver. La petite bête, traquée par des chasseurs, s’arrêta devant une mare boueuse et préféra faire face à l’équipage et défier la mort, plutôt que salir son pelage blanc et pur. La duchesse fut impressionnée par la témérité de l’hermine et ordonna aux chasseurs d’épargner l’animal, qui devint par la suite l’emblème de la Bretagne. La blancheur de l’animal, symbole de pureté, est à l’origine de la devise de la Bretagne : « Plutôt la mort que la souillure ».

 

Le drapeau breton se pare également de 9 bandes : 5 bandes noires et 4 bandes blanches. Elles représentent les provinces historiques bretonnes. La Haute-Bretagne est symbolisée par les bandes noires : il s’agit du pays de Rennes, de celui de Nantes et de ceux de Saint-Malo, Dol et Penthièvre. Les pays du Léon, du Trégor, du Vannetais et de la Cornouaille sont figurés par les bandes blanches et se rapportent aux évêchés de Basse-Bretagne (partie occidentale).

L’origine du Gwenn ha Du

Etonnamment, le drapeau breton actuel est relativement récent : il date des années 1920. Les régionalistes souhaitaient un emblème fort après la Première Guerre mondiale et c’est ce qu’un militant nationaliste, Morvan Marchal, a créé en 1923 en dessinant le Gwenn ha Du. Il s’est inspiré du drapeau américain, car le but de ces partisans de l’autonomie bretonne était de disposer d’un symbole incontestable d’indépendance et de liberté : l’image renvoyée par le drapeau des Etats-Unis en était, à leur sens, une excellente représentation. Le drapeau breton actuel a été exposé pour la première fois en 1925, à Paris, lors de l’Exposition des Arts décoratifs.

Juste avant les années 30, le Gwenn ha Du devient le « drapeau national » de la Bretagne, aux yeux de mouvements politiques bretons et d’associations culturelles locales. Il est resté interdit pendant 30 ans par les autorités, jusqu’à la fin des années 60. Depuis, il peut être hissé sans interdiction, même s’il n’est pas reconnu par un décret officiel. En mai 1965, il est fièrement arboré dans les tribunes lors de la finale de la Coupe de France de football opposant Rennes à Sedan au Parc des Princes, surtout à la fin du match qui a abouti à la victoire du club breton !

Le drapeau breton a connu plusieurs déclinaisons, avant que Morvan Marchal ne dessine l’actuel Gwenn ha Du. Le plus ancien est le « Kroaz Du », ce qui signifie « croix noire » : il était utilisé au Moyen-Âge comme pavillon maritime, même si certains gréements ont connu des variantes de ce drapeau par la suite, avec l’ajout d’hermines. Il est toujours utilisé actuellement par des fédérations et associations liées à la culture maritime. Il connaît également un certain succès sur la terre ferme, lors de concours de bagadoù notamment, mais aussi lors de certaines fêtes bretonnes (par exemple, le 19 mai pour la Saint-Yves ou pour la Sainte-Anne, le 26 juillet).

 

Le Gwenn ha Du est partout !

La popularité du drapeau breton n’est plus à démontrer : il flotte partout en Bretagne, y compris sur les bâtiments officiels : devant le Conseil régional de Bretagne, par exemple, à Rennes ; sur les frontons de mairies bretonnes également. Les festivals et manifestations culturelles l’arborent avec fierté : le festival interceltique de Lorient bien sûr, mais également le festival des Vieilles Charrues à Carhaix ainsi que lors de nombreux autres événements locaux.

 

Il faut dire que, désormais, hors du contexte politique original, le Gwenn ha Du reflète l’identité, la culture, le sport et l’économie de la Bretagne au niveau national. Le tourisme breton a le vent en poupe et ce drapeau très reconnaissable est devenu le symbole des amoureux de la région. On le trouve partout, y compris sur les plaques d’immatriculation de Bretons expatriés dans d’autres villes françaises ou sur divers objets, plus ou moins insolites.

Le drapeau breton est également devenu une star à l’échelle internationale : grâce aux réseaux sociaux, il se promène dans le monde entier. Sur Facebook pullulent selfies et photos montrant les internautes avec leur drapeau breton dans des endroits lointains, à l’autre bout de la Terre. Twitter, quant à lui, a mis en avant l’intérêt des internautes pour la Bretagne grâce à son test d’utilisation de l’émoji breton en janvier 2020 : cette campagne a rencontré un franc succès, et les partisans attendent désormais de pouvoir l’utiliser de manière définitive sur internet. L’esprit breton a le vent en poupe !

Le Gwenn ha Du est donc le drapeau incontesté de la Bretagne et le symbole de l’identité bretonne. Que vous soyez Bretons de naissance ou de coeur, n’hésitez pas à afficher votre amour pour cette belle région en exposant votre drapeau à votre fenêtre, sur votre bateau, dans votre maison ou au milieu de votre jardin ! Sa notoriété est désormais internationale : vous pourrez faire plaisir à un ami ou un client à l’autre bout du monde en lui offrant son propre Gwenn ha Du. Beaucoup d’amis de la Bretagne arborent fièrement leur drapeau breton lors de festivals ou matches de football. Et vous, avez-vous votre Gwenn ha Du ?